Actualité·Équilibre·Prendre soin de soi

Comment intégrer pleinement sa dimension « entrepreneure » en exercice libéral dans la santé, le bien-être et la relation d’aide ?

En tant que femme indépendante travaillant dans les domaines de la santé, du bien-être et de la relation d’aide, il n’est pas si évident de se percevoir et se qualifier d' »entrepreneure« . Et cela alors même que notre activité professionnelle libérale résulte de la création d’une entreprise individuelle correspondant à ce statut. Et si se sentir « entrepreneure » allait bien au-delà du fait d’être « une femme agissant en toute indépendance, responsable de ses actes et non placée sous la subordination juridique d’une autre personne« ? Mindset, posture et implication participent grandement à l’alchimie pour nous créer notre place dans la grande famille de l’entrepreneuriat!

S’engager et créer/structurer son projet professionnel

Lorsque nous nous lançons en tant que thérapeute, praticienne ou accompagnante libérale, à la suite de nos études et diverses formations, et que nous créons notre activité solo dans la santé et le bien-être, il est rare d’avoir reçu des enseignements concernant la voie de l’entrepreneuriat.

Alors, souvent, nous avançons comme nous pouvons, en composant avec ce que nous avons et ce que nous savons déjà. Et nous prenons rarement le temps de poser les bases saines de notre projet entrepreneurial à partir de qui nous sommes : nos rêves, nos envies, nos besoins, nos expériences, nos connaissances, nos compétences, nos talents et nos limites.

Hors, nous connaître et connaître les personnes à qui nous adressons ses services est un apprentissage constant.

Donc, à tout moment, même si nous ne l’avons pas fait dès le départ, nous pouvons mettre à plat par écrit les éléments dont nous disposons pour structurer au mieux notre modèle d’activité. Il existe d’ailleurs des « business model canvas« , à remplir et adapter en fonction de nos particularités d’exercice professionnel, pour aller en ce sens.

En tant qu' »entrepreneure » la notion d’implication et d’engagement est forte car professionnellement nous nous retrouvons, au moins dans un premier temps, à tous les postes pour manœuvrer habilement dans et sur notre entreprise.

Nous sommes souvent bien plus à l’aise dans la pratique de notre cœur de métier que dans les autres aspects de la gestion de notre entreprise (ex. : visibilité, communication, comptabilité, etc.). Bonne nouvelle, cela s’apprend également!

Rien que le fait de nous ouvrir au mot « entrepreneure » et à l’éventualité de sa pertinence est déjà un grand pas vers l’intégration de cette dimension, peu naturelle pour les professionnelles de santé, bien-être et relation d’aide.

Prendre soin de soi en tant que cheffe d’entreprise

Puisqu’étant seule capitaine de notre navire, il est capital de veiller à garder bon pied bon œil pour le diriger.

Entreprendre est une aventure au long cours durant laquelle il est important et prioritaire de prendre soin de soi régulièrement, d’autant plus que notre entreprise repose littéralement sur nous, nos capacités de prise de décision et d’action.

Il est nécessaire d‘entretenir notre niveau d’énergie, de savoir nous ressourcer (repérer ce qui favorise « la recharge de nos batteries » ainsi que comment, quand, où et avec qui cela peut être fait) et de la dépenser à bon escient.

Demander de l’aide et apprendre à déléguer font aussi partie du jeu pour nous épanouir en tant qu' »entrepreneure » santé/bien-être, et tenir sur la durée sans nous épuiser.

Ce n’est pas parce que nous avons pris l’habitude de progresser et surmonter les obstacles seule, que nous devons effectuer personnellement absolument toutes les tâches (ex. : secrétariat, administratif, etc.) liées au fonctionnement de son entreprise.

Il existe de nombreux outils pour nous faciliter la vie (ex.: organisation, planification, espace de stockage et partage, service de prise de rendez-vous et facturation, etc.) ainsi que de multiples experts à qui faire appel (ex. : comptables, adjointes virtuelles, freelances à missionner, etc.) une fois que nous avons bien cerné nos exigences et nos besoins, pour nous permettre de rester concentrée sur notre « zone de génie« .

S’entourer d’autres entrepreneures et entrepreneurs

Ne pas rester seule dans son coin, rompre l’isolement que nous pourrions croire intrinsèquement lié au fait d’exercer en tant qu’indépendante, est essentiel afin de nous ouvrir à d’autres possibilités et ne pas nous sentir coincée voire engluée dans des boucles problématiques redondantes.

Afin d’apprivoiser peu à peu notre propre manière d’être pleinement « entrepreneure », les échanges et partages à propos d’entrepreneuriat avec d’autres professionnelles de la santé, du bien-être et de la relation d’aide exerçant en libéral se révèlent souvent riches d’apports extérieurs et de prises de conscience.

Comme le dit si bien le proverbe africain, « Seul on va plus vite; ensemble, on va plus loin. ».

Nous entourer de personnes sensibles aux mêmes sujets que soi (ex. : priorisation de sa santé physique et mentale dans son activité pro, relation à l’argent/la vente et questionnement autour de l’impact du mot « patient ou « client » dans la relation soignant-soigné, recherche d’un juste équilibre vie pro-vie perso au quotidien, etc. ), ayant différents points de vue, et gravitant dans des sphères variées, contribue à agrandir notre champ de réflexion.

Être « entrepreneure » va de pair avec la mise en place et l’entretien d’un état d’esprit, une attitude et un positionnement en correspondance avec notre définition personnelle de ce mot. Ainsi, les rencontres et discussions contribuent à nous interroger et affiner nos savoirs-être, au-delà de nos savoirs-faire.

Ne pas reposer uniquement sur ses acquis et oser élargir sa zone de confort

Une « entrepreneure » est par définition une femme qui entreprend! C’est une femme qui se met donc en mouvement vers la réalisation de ses projets en se challengeant jour après jour. Elle n’attend pas qu’une situation s’enlise pour changer la donne. Dans son quotidien, la réactivité est de mise.

Et pour cela, autant nous autoriser à rêver, faire preuve de d’imagination et de créativité!

Curiosité, remise en question, envie d’apprendre et de comprendre sont de merveilleux moteurs pour évoluer avec allant.

Et si quelque chose n’est pas ok au coeur de notre entreprise, plutôt que de manoeuvrer pour « planquer ça sous le tapis » indéfiniment, en « entrepreneure », nous pouvons tout à fait nous saisir des opportunités qui se présentent à nous, voire même nous créer nous-même de nouvelles opportunités pour optimiser et réinventer notre mode de fonctionnement.

En matière d’entrepreneuriat, stop à la procrastination et place à l’action!

Au sein du cadre existant, en intégrant pleinement sa dimension « entrepreneure »,

toute professionnelle de santé, bien-être et relation d’aide en exercice libéral se munit des clés

pour façonner de toute pièce l’activité qui lui convient

et lui permet de contribuer au mieux au bien-être des autres.

Diane

Enchanteresse en Santé

Ostéopathe D.O et Praticienne en aroma-olfactothérapie

Coach de vie pro & perso

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s