Actualité·Équilibre·Prendre soin de soi

Bien-être holistique en tant que femme professionnelle de santé : comment initier et entretenir la magie de « prendre soin de soi »?

Si nous employons volontiers l’expression « cordonniers mal chaussés » pour qualifier les personnes plus attentives au confort de leur entourage qu’à l’écoute et au respect de leurs propres besoins, qu’en est-il de l’état de nos baguettes de « magiciennes du bien-être des autres » lorsque nous exerçons au quotidien dans le domaine de la santé?

Je vous le donne en mille : notre capacité à « prendre soin de nous » laisse bien souvent à désirer… Bonne nouvelle, cela signifie qu’il existe là une belle marge de progression potentielle!

Commençons par prendre conscience de l’existence de nos points d’amélioration

Réaliser que quelque chose cloche dans notre équilibre de fonctionnement habituel est déjà une étape importante. Sans cela, tout point de bascule, bénéfique ou non, serait des plus hasardeux.

Tant que nous ne voyons pas que nous avançons de manière bancale, à donner naturellement beaucoup plus que ce que nous nous accordons, il semble en effet délicat d’imaginer un quelconque changement.

Et oui! Tant que nous ne percevons pas qu’il y a un couac dans nos rouages, nous ne risquons pas de nous mettre à chercher une solution pour optimiser notre mécanique, pourtant bien huilée lorsqu’il s’agit de conseiller autrui.

Sommes-nous vraiment « obligées » d’aller nous cogner, avec pertes et fracas, au « mur du burn-out », par exemple, pour en ressentir l’impact, la lourdeur, la dureté, et considérer alors que ce n’était peut-être pas l’option la plus judicieuse?

Je me plais à penser que nous aspirons plutôt à vivre nos vies en y intégrant douceur et légèreté.

Prenons un temps, même court, pour nous poser les bonnes questions

Que nous ayons déjà eu un déclic ou non quant à nos besoins d’optimisation de bien-être global (mental, physique et environnemental), il est favorable de prendre des temps de pause réguliers pour nous questionner à bon escient.

Ne serait-ce que pour nous centrer sur nos ressentis dans l’instant présent.

Il ne suffit que de quelques secondes pour revenir à nous en nous demandant « Au fait, comment est-ce que je me sens, ici et maintenant? » et tenter de mettre des mots sur nos sensations.

Il nous est même possible de paramétrer sur nos téléphones portables des alarmes dédiées à cette question précise, au cours de nos journées, pour ancrer en nous cette habitude.

Une fois cette 1ère étape intégrée, nous pouvons aller plus profondément dans nos questionnements, en balayant l’étendue de ce qu’implique notre conception d’une vie équilibrée et harmonieuse, aussi bien personnellement que professionnellement, à travers nos différentes sphères : niveau de stress, état physique, esprit/mental, sommeil, alimentation, sport/loisirs, relations et environnement.

Si nous avons fait de la santé notre cœur de métier, c’est bien qu’il s’agit là d’une valeur importante à nos yeux. Alors, demandons-nous sincèrement ce que la santé et le bien-être signifient pour nous. Il y a fort à parier que de nos réflexions issues de ces interrogations émergent des clés personnalisées pour progresser vers plus de fluidité et de congruence.

Voici quelques exemples de questions pouvant se révéler pertinentes pour nous créer sur-mesure notre manière de « prendre soin de nous » :

« Quels sont les ingrédients incontournables pour favoriser mon bien-être ? » (On peut même ajouter à la question une notion de temporalité : au cours d’une année? d’un mois? d’une semaine? d’une journée?)

« Pour me sentir véritablement bien, de quoi ai-je envie et de quoi ai-je besoin? »

« Qu’est-ce « prendre soin de moi », selon mes propres critères, peut m’apporter personnellement comme bénéfices? A court terme? A Long terme? Et quels impacts positifs cela peut-il avoir dans les soins que j’apporte aux autres?« 

« De quoi me couperais-je si ne me plaçais pas au centre de ma vie et de mes priorités? »

Passons à l’action, même la plus petite, directement réalisable, dans le temps dont nous disposons déjà

Un des grands classiques de la femme professionnelle de santé, être débordée!

Alors, pourquoi à tout prix nous évertuer à vouloir trouver du temps « supplémentaire »? Pourquoi ne pas plutôt focaliser notre attention sur les temps existants, en nous autorisant la possibilité de les investir différemment.

Un grand changement peut très bien s’opérer à partir d’une toute petite variation dans nos habitudes, nous permettant ainsi de « faire un pas de côté » et de commencer à envisager les choses sous un nouvel angle.

Plutôt que de nous concentrer sur ce qui semble nous manquer ou nous être inaccessibles, réalisons les petites actions d’emblée à notre portée :

– soufflons un grand coup pour évacuer un trop plein de pression,

– fermons les yeux une seconde pour nous recentrer le temps d’un regard intérieur,

– laissons-nous traverser par l’émotion au lieu de l’éviter,

– saisissons au vol les occasions de sourire et rire, aussi furtives soient-elles,

– etc.

Ces actions, en apparence anodines, sont autant d’étincelles bienfaisantes et ressourçantes, contribuant à la mise en place, au rythme nous correspondant, de changements plus conséquents.

Et pour entretenir la magie de « prendre soin de soi », entourons-nous de personnes partageant ce même élan

Enfin, ce n’est pas parce que nous sommes habituées à évoluer seules dans nos activités professionnelles en tant que praticiennes libérales exerçant en cabinets individuels que c’est la seule voie d’épanouissement.

Au contraire, nous avons toutes intérêt à nous créer nos cercles de thérapeutes et soignantes de différents horizons (ex : médecins généralistes et spécialistes, sages-femmes, infirmières, pharmaciennes, psychologues, orthophonistes, psychomotriciennes, ergothérapeutes, kinésithérapeutes, ostéopathes, etc.) et dans le même état d’esprit pour favoriser la complémentarité, l’entraide et l’émulation collective. Nous pouvons également nous renseigner et demander à intégrer des cercles précédemment créés.

Cela permet de prendre plus facilement du recul sur nos pratiques et modes de fonctionnements, ainsi qu’échanger et partager à propos des sujets qui nous tiennent à cœur.



Diane

Enchanteresse en Santé

Ostéopathe D.O et Praticienne en aroma-olfactothérapie

Coach de vie pro & perso

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s